Pouet
Nouvelles du Saguenay-Lac-Saint-Jean
PUBLIER - DIFFUSER - PROPAGER LA NOUVELLE
[ Ndq - Saguenay-Lac-Saint-Jean ]
 
  • Pages Web  
  • Créez votre compte et Publiez
  • Connexion : Salle de rédaction
  • Je vis près d'un cimetière - Partie 2

    Article

    La jeune héroïne de l'histoire, Corinne,  possède un don extraordinaire: celui de parler avec les morts du cimetière qui est près de chez-elle, à Jonquière. Mais depuis peu, un danger la guette et elle décide d'enquêter sur cette âme sombre qui la suit partout. Je vous laisse faire la rencontre de cette gamine qui n'a pas froid aux yeux!

    J'ai huit ans, je m'appelle Corinne et je vis près d'un cimetière.

    Aujourd'hui, c'est comme si le soleil ne s'était jamais levé. Le ciel était gris. Gris comme le chat à trois pattes de ma voisine. En classe, même la maîtresse d'école semblait triste. Il y a un an, qu'elle nous a dit, son amoureux est décédé d'une grave maladie qui ronge le cœur. C'était son anniversaire de mort et ma professeure avait des nuages gris plein la tête. Elle est quand même gentille, quand on y pense. Ce n'est pas parce qu'elle me trouve étrange et qu'elle adore enseigner les mathématiques qu'elle n'est pas une bonne maîtresse d'école pour autant! Maman dit toujours qu'il ne faut pas porter de jugements sur les gens, sans fondement. Elle dit qu'il faut apprendre à les aimer. Ça, ça veut dire que je ne peux dire d'Alexandre, un garçon dans ma classe, qu'il est gros parce qu'il mange trop et qu'il est plus paresseux que mon oncle qui vit encore chez mes grands-parents. Non, ce n'est pas gentil, dirait maman. Il ne faut pas porter de jugements sur les autres. C'est peut-être parce qu'il a un problème de glandes ou encore parce qu'il mange ses émotions! Mais moi je dis qu'il mange trop quand même et qu'il fait tout pour ne pas venir à la récréation, mais ça, je ne le répète plus à maman, c'est tout.

    De toute manière, maman ne fait pas toujours ce qu'elle dit! Ah! ça non! Par exemple, le chien de notre quatrième voisine, Rollande-qui-sent-la-cigarette, s'enfuit toujours de son enclos par le trou qu'elle ne réparera jamais. L'autre jour, il a fait ses besoins sur notre pelouse et quand maman est revenue de travailler, elle a mis le pied dans un tas mou. Elle s'est écriée : « Si jamais je reprends ce chien à faire des tas sur ma pelouse, tu entendras parler de moi, Rollande! Je vais lui faire passer cette envie de souiller mes fleurs, à ce cabot! » Elle m'a ordonné d'arrêter de rire et est repartie en clopinant. Je suis certaine que ça a réveillé tous les préjugers qu'elle éprouve envers Rollande-qui-sent-la-cigarette.

    Attention... Maman ne ferait pas de mal à une mouche tsé-tsé — c'est une mouche qui vient d'Afrique, on l’a appris à l’école — . Mais n'empêche, elle est quand même effrayante quand elle se met en colère. Papa me dit toujours : « Corinne, cesse de tout faire pour contrarier ta mère... » Il est loin de se douter que ce n'est pas du tout mon intention! Au contraire... C'est juste que je veux qu'elle sache qu'elle a tort!
    Enfin... J'ai attendu que la cloche sonne et que tout le monde ait quitté la classe pour aller rejoindre Madame Desbiens, mon enseignante, à son bureau. Elle avait tellement de peine, la pauvre. Je lui ai pris la main et je lui ai dit de ne pas s'en faire. Que la lumière qui était près d'elle était merveilleuse et que son amoureux devait beaucoup l'aimer pour rester si près et veiller sur elle comme il le faisait. Elle a été très surprise sur le coup, mais tout de suite, son regard s’est assombri. Elle a enlevé sa main et m'a dit de ne pas dire ces choses à des gens vivant un deuil. Elle m'a interdit de jouer avec les sentiments des autres. Que c'était mal!

    Comment les gens font-ils pour ne pas voir ce que je vois? Ils le font exprès... Avec quels yeux regardent-ils pour ne pas pouvoir remarquer cette lumière qui entoure certaines personnes?

    J'ai pris l'autobus et je suis revenue à la maison avec toutes ces questions. Il fait presque noir dehors quand j'arrive. Novembre arrive bientôt et c'est le mois des morts. Demain, je vais préparer une belle tablée pour fêter mes amis parce que demain, c’est Halloween! Hourra! On va même reculé l'heure en fin de semaine. Il faut croire que les gens aiment vivre dans le passé! Moi je dis que ce n'est pas une heure qui va tout changer dans une vie, pourvu que l'heure de prendre le thé reste la même!

    Quand je suis arrivée à la maison, j'ai déposé mon sac à dos sur le tapis d'entrée et je me suis rendu compte que papa et maman n'étaient vraisemblablement pas là. Depuis septembre, je suis assez grande pour avoir une clé à moi. Je la porte à mon coup avec la croix que grand-maman m'a offerte pour ma première communion. C'est monsieur le curé qui l'a bénite lui-même! Il m'a dit qu'elle me protégerait, car le petit Jésus veille sur moi. Je trouve ça terrible qu'il reste sur la croix pour toujours. J'ai mal pour lui. Maman m'a dit qu'un baiser pouvait guérir n'importe quel bobo. Alors chaque matin, j'embrasse mon petit Jésus pour ne plus qu'il ait l'air d'avoir mal sur sa croix. Comme ça, c'est moi qui veille sur lui et il va peut-être cesser de pleuvoir!

    Ce soir, je vais m'habiller chaudement avant de préparer ma table et mes chaises, ma théière et mes biscuits. Justement, ce n'est pas très chaud dans la maison! OH! Une ombre a passé derrière moi, je l'ai vue du coin de l'oeil!

    — Est-ce qu'il y a quelqu'un? Papa? … Maman?

    C'est drôle, la porte de ma chambre est restée entrouverte. C'est normal pour une enfant de mon âge de laisser traîner des choses et de laisser la porte derrière soi ouverte, mais je ne suis pas comme toutes les enfants de mon âge. C'est la règle numéro un à respecter et mes parents le savent. Je laisse toujours la porte de ma chambre fermée, car comme ça, je suis certaine que les morts ne fouillent pas dans mes affaires.

                                                            


    — Hé oh! Qui est là?

    Ce qu'il fait froid ici! Brrr! Bizarre, la fenêtre de ma chambre est ouverte. Mais!... Qu'est-ce que ce bruit? Ça provient de la cuisine. On dirait... qu'il y a quelqu'un là-bas!

    — Écoutez, je n'ai peur de personne, montrez-vous!
    — Surprise!!!
    — Mais!?
    — Bonne fête, ma chérie!
    — Oui, joyeux anniversaire mon cœur!

    J'avais complètement oublié que c'était mon anniversaire... Encore plus dure à croire pour une gamine de mon âge, n'est-ce pas? Mais j'ai une règle aussi pour ça. À mes yeux, à force de côtoyer les morts, je me suis rendu compte que la vie se compte non pas en nombre d'années, mais plutôt en nombre de belles rencontres que l'on fait et que le cœur ne vieillit donc pas, mais qu'il rajeunit à chaque fois qu'on se fait un véritable ami.

    J'ai quand même soufflé les chandelles. Mes parents semblaient si heureux de ce moment. J'ai fait un vœu. J'ai souhaité que ma famille soit pour toujours très heureuse. Le gâteau était délicieux! Papa m'a permis d'en apporter à mes amis pour l'heure du thé. Mais quelque chose me tracassait...

    — Pourquoi êtes-vous allés dans ma chambre, dites-moi?
    Ils se sont regardés tous les deux.
    — Nous n’avons pas fait ça, pourquoi cette question mon petit oiseau?
    — Vous pouvez me le dire, je ne vous disputerai pas. C'est que la porte était entrouverte et la fenêtre aussi.
    — Corinne, je te le répète, nous ne sommes pas allés dans ta chambre et avons encore moins ouvert la fenêtre en plein mois de novembre!
    Ils avaient l’air de dire la vérité. Quand maman ment, elle se mord la lèvre inférieure et elle ne le faisait pas.
    — Peut-être que tu as oublié de la refermer avant de partir pour l'école.
    — Jamais je n'oublie maman. Tu sais bien que c'est une règle importante pour moi.

    Elle m'a souri et je l'ai aidée à desservir la table. Quand je suis retourné à ma chambre, j'ai compris quelque chose. L'ombre que j'ai aperçue n'était pas celle de mes parents puisqu'ils se cachaient dans la cuisine. C'est donc une âme que j’ai vue, mais une âme noire sans lumière, celle-là. Si elle a réussi à ouvrir ma fenêtre pour entrer dans ma chambre et ensuite ouvrir ma porte pour se promener dans la maison, c'est que c'est une âme puissante possédant une forte énergie.

    Cela ne me dit rien qui vaille, car l'énergie qui permet de déplacer des objets est gouvernée par deux sources certaines. Ainsi, l'âme, dans les secondes avant que son corps ne meure était animée par un sentiment très fort. Soit ce sentiment était l'amour pur et désintéressé, comme ressentent les âmes ayant fait un acte héroïque, soit c'était la colère, comme le ressentent les âmes plus noires. Cette âme qui est venue chez moi est en colère et je dois protéger ma famille, c'est ce que mon conseilleraient de faire mes amis.

    Demain soir, j'ai la ferme intention d'enquêter sur cette âme qui rôde. J'espère que mes amis seront prêts à coopérer. J'ai deux armes secrètes qui m'aideront beaucoup: La croix de Mamy, bénite par monsieur le curé pour me protéger et mon cadeau d'anniversaire que mes parents m'ont offert ce soir: Un journal intime avec, sur la page couverture, mon personnage de film pré-fé-ré, la Mariée cadavérique! Je pourrai noter tous les indices à propos de cette affaire louche que je surnommerai; l’opération l'Âme Fatale.

    À suivre dans la partie 3...

    Ces images ont été prises sur le web.

          

         Carte de visite

    Francesca Tremblay

    Professionnelle

    QC - Saguenay-Lac-Saint-Jean

    Saguenay - Chicoutimi

     
     

    Auteure, présidente et conseillère en autoédition de livres. Nous vous aiderons à faire de votre rêve un livre dont vous serez fier.


    Page Web de Francesca Tremblay

    Copiez l'adresse en utilisant votre souris, cliquez et recopiez dans Google map.

    Commentaires éventuels - fil Rss :


    (Les commentaires ne sont pas (ou plus) souhaités pour cet article)
    © 
  •  Francesca Tremblay  Publications Saguenay
  • Soyez visibles   
    Devenez partenaire de votre journal, publiez!
    Info, cliquez -›  
    Message à nos partenaires
    Aucun article populaire n'a été trouvé.
    Aucun journaliste populaire n'a été trouvé.
    Lettre d'information  
    Des concours seront bientôt organisés dans notre journal, c'est à surveiller!

    Abonnez-vous à la Lettre d'information de l'éditeur/éditrice de votre quartier (ou de La rédaction, s'il n'y en a pas encore)

    Passez par là : Pages Web de nos Auteurs / Journalistes

    La rédaction
    Inscription
    Moi journaliste?  
    Pourquoi pas (cliquez)

    Vous publiez vous-même grâce à une interface facile, et vous disposez de nombreuses ressources.

    Vous préparez votre Article et prenez vos photos

    Vous collez votre texte et le fignolez

    Vous insérez vos photos et les placez

    Vous cliquez sur le nom de votre quartier

    Et voilà! Après deux ou trois articles vous serez un(e) expert(e).

    Ensuite vous connaîtrez le bonheur incommensurable d'être lu(e)!

    Créez votre compte ici

    c'est facile
  • (Nos Partenaires de la Région)
  • Publiez votre Carnet communautaire
  • Mettez votre commerce en ligne et vendez plus!

    —›

    Steeve Desgagné et le Graceband ont fait le bonheur de milliers de gens

    —›

    Les Fêtes du 175ème, quelles fêtes? Où ça?

    —›

    On colle des timbres tout l'été à L'Anse St-Jean

    —›

    Concours: Le secret du livre enchanté

    —›

    Lucie Roberge, une femme d'action

    —›

    Oxygène ta matière grise

    —›

    Citoyens de Saguenay, surveillez vos poubelles

    —›

    Francy NTetu, le gentleman boxeur

    —›

    Défi cheerleading chez Transforme-Action

    —›

    Pat le roi des ondes du Lac-St-Jean

    —›

    Steeve Desgagné et Graceband à La Baie

    Tout un spectacle ce soir au Palais Municipal de La Baie pour amasser des fonds pour Leucan. 

    Steeve Desgagné et son Graceband ont soulevé la foule à reprises en interprétant tous les grands succès du King Elvis Presley.

    —›
    Untitled Document
    (X) | Créez votre compte (pour publier vos Nouvelles du quartier, Communiqués de presse, Carnet communautaire, etc.) - Cliquez sur : PUBLIEZ VOS NOUVELLES
    Inscription
    (X) | Veuillez garder votre curseur dans cet espace OU | Formulaire seul -› (cliquez)
    Chers lecteurs, participez aux Tirages-cadeaux, etc. :  Gens d'affaires, professionnels, élus, etc. :
    Cécile Pellerin
         Veuillez entrer vos renseignements personnels
        * Courriel:
        * Salutations:

        * Prénom:
        * Nom:
         Tél:
       
         Vous représentez une organisation?
         Votre titre:
         Organisation:  
         (Si votre organisation a un but commercial, cochez)
         Site Web:
         Ndq_Editeur:
         Ndq_Id:
         Ndq_Role:
         Ndq_Url:
         Ndq_Ucompagnie:
     
     
     


    Cliquez pour voir notre offre de Partenariat

     Veuillez cocher pour en discuter avec un responsable du journal et soumettre le formulaire de gauche.

    Une fois votre présence établie dans le journal, nous présenterons vos offres dans les pages du journal et les enverrons à nos lecteurs.

    Valable pour toutes les offres dans la région   Contact : 418.800.7375 - Info : info@fcwmedia.com  
    Vous recevrez les offres de nos partenaires "Coupons-rabais" et participerez aux Tirages Cadeaux (vous pourrez vous désincrire en tout temps).
    Untitled Document

    (X) | C'est ici que nous annoncerons nos bonnes nouvelles, spéciaux, etc. :  (Liens à venir)

    Pour l'instant, vous seriez aimable de participer à notre Sondage lectorat - cliquez.
    (Nous voulons savoir (en toute anonymité) quel est le profil de nos lecteurs)

    Nos Partenaires "Régionaux"
    • Cliquez sur le logo pour visiter : www.VotreSiteWeb.com  Votre slogan ici


    Nos Partenaires "Provinciaux"
    • Cliquez sur le logo pour visiter : www.VotreSiteWeb.com  Votre slogan ici
    • www.NouvellesDuQuartier.com Votre journal citoyen


    Untitled Document

    www.FCWmedia.com NouvellesDuQuartier.com - [Accueil]

    Communautés d'intérêt

    (Nos journaux sont en développement - ceux marqués d'une astérisque ont déjà publié. Nous pouvons ouvrir des journaux partout.)


    Renseignements

    Voir notre plan de visibilité :

    Nous créons des plates-formes media sectorielles clé en main et hébergées - sous contrat de partenariat.

    Nous contacter : info@fcwmedia.com

    Journaux citoyens mis à votre disposition pour que vous publiiez vous-même des nouvelles d'intérêt pour votre communauté (géographique ou d'intérêt).

    Vous pouvez publier :

    • Des nouvelles
    • Des articles d'opinion
    • Des carricatures
    • Des annonces communautaires
    • Des invitations culturelles
    • etc.

    En ouvrant un compte, vous disposez :

    • De votre propre page Web
    • De tous les outils dont vous avez besoin pour préparer et diffuser vos publications